Le chef de la santé livre un bilan de la réalité sur la saison de la grippe

Le médecin chef défend le programme de vaccination contre la grippe du gouvernement à la suite d’une saison sévère qui a incité à utiliser des vaccins contre la grippe plus puissants chez les personnes âgées et à fournir des vaccins antigrippaux gratuits aux enfants.

Tout en reconnaissant que le vaccin de cette année semble moins efficace que d’habitude, le professeur Brendan Murphy souligne qu’une personne à risque sur trois n’a pas profité des 4,5 millions de doses de vaccin quadrivalent gratuit.

« Le gouvernement australien encourage vivement les Australiens éligibles, qui n’ont pas actuellement le vaccin, à se faire vacciner et à mettre à disposition suffisamment de vaccins pour répondre à la demande chaque année. »

La saison grippale de cette année a été remarquable pour les niveaux élevés de grippe A (H3N2), qui s’est avérée particulièrement sévère chez les personnes âgées, comme en témoigne le nombre élevé de décès dans les maisons de soins infirmiers, dit-il.

Le vaccin de 2017 a été relativement bon avec les souches circulantes, mais les preuves suggèrent que l’efficacité des vaccins a été plus faible que d’habitude.

Le ministère de la Santé étudie la possibilité d’utiliser à l’avenir des formulations plus puissantes de vaccins antigrippaux, tels que Fluzone et Fluad, mais aucun de ces vaccins «améliorés» n’est homologué en Australie, déclare le professeur Murphy.

Le rapport de surveillance de la grippe australienne du 15 septembre (derniers chiffres) a montré une baisse de l’activité de la grippe dans les États de l’Est, mais persistante dans l’Australie occidentale, la Tasmanie et le Nouveau Mexique.

Il y a eu 172 247 notifications de grippe, soit environ 2,5 fois plus qu’en 2016. Il y a eu 2691 hospitalisations pour grippe confirmée.

Pourtant, la gravité semblait être plus faible que les années précédentes, avec seulement 8% des patients admis aux soins intensifs, contre 14% en 2013.

En 2017, 121 décès associés à la grippe ont été signalés, dont 87% attribués à la grippe A et l’âge médian à 83 ans.