Nouvelles lignes directrices pour la faible densité osseuse et l’ostéoporose

De nouvelles directives ont été publiées pour le traitement de la densité osseuse faible et de l’ostéoporose pour prévenir les fractures chez les hommes et les femmes.

Voici quelques faits saillants des dernières recommandations de l’American College of Physicians:

Traiter les femmes qui ont connu de l’ostéoporose avec l’alendronate, le risédronate, l’acide zolédronique ou le dénosumab afin de réduire le risque de fractures de la hanche et des vertèbres.

Le traitement devrait durer cinq ans.

L’hormonothérapie ménopausique ne doit pas être prescrite pour traiter l’ostéoporose chez les femmes.

La surveillance de la densité minérale osseuse (DMO) au cours de la période de traitement de cinq ans n’est pas recommandée, car les données suggèrent que les femmes voient des avantages de réduction des fractures indépendamment des changements de la DMO.

Offrir un traitement aux bisphosphonates aux hommes atteints d’ostéoporose cliniquement reconnue.

Pour les femmes ostéopéniques de 65 ans et plus présentant un risque élevé de fracture, les décisions de traiter devraient tenir compte de la préférence du patient, du profil de risque de fracture, des avantages, des inconvénients et du prix des médicaments.

Vous pouvez lire la recommandation complète, publiée dans les Annals of Internal Medicine, ici.